La réglementation Française sur le CBD

Pour les utilisateurs : Le Cannabidiol n’est pas classé comme substance toxique ni dopante, le CBD seul est donc légal mais il ne doit pas être accompagné de THC (Tétrahydrocannabinol) qui est la molécule euphorisante. Au niveau des e-liquides pour cigarette électroniques à base de CBD ils sont autorisés dans le cas ou ils ne contiennent aucun THC. Il reste cependant toujours interdit d’acquérir des fleurs de cannabis ou de chanvre et cela même avec un taux de THC nul.

Pour les producteurs : La culture de chanvre est possible dans certaines conditions : N’utilisez que des lignées autorisées par l’union Européenne (Futura, Dioica, Fedora, Férimon, Santhica, etc …). Interdiction d’utiliser les fleurs et donc uniquement les fibres et les graines. Et toujours veiller à ce que le taux de THC ne dépasse pas 0.2%.

Pour les revendeurs : Il est interdit de vanter les bienfaits thérapeutiques du CBD.

La loi CBD aux Etats-Unis

Le CBD semble légal dans une bonne partie des USA même si il est important de savoir de quelle plante il provient. En effet la culture du chanvre est autorisée et le CBD doit provenir d’une des lignés de chanvre autorisés. En théorie le CBD extrait des fleurs de cannabis est interdit même si il est impossible de faire la distinction sur le produit final …

Certains états ont légalisés à 100% l’usage de la Marijuana, le CBD est donc légal dans les Etats suivants : Colorado, l’Oregon, l’Alaska, l’Etat de Washington, la Californie, l’Arizona, le Nevada et le Massachussetts.

En revanche 3 Etats ont totalement interdits l’utilisation du CBD : L’Idaho, Le Nebraska et le Dakota du sud.

Le CBD en Allemagne

Comme pour la majorité des pays d’Europe, le CBD est légal, toutefois les produits à base de CBD ne doivent pas contenir plus de 0,0005% de THC selon la loi Allemande. Bien que la culture de chanvre accepte un niveau de THC allant jusqu’à 0.2 % les produits qu’en à eux doivent contenir bien moins de THC, il faut donc bien faire attention aux produits que vous pouvez trouver sur Internet et préférer par exemple des huiles au CBD isolate qui ne contiennent pas la moindre trace de produit psychotrope !

Le Royaume-Uni et le CBD

Au Royaume Uni, il est possible de consommer du CBD si le taux de THC ne dépasse pas les 0.2%, de plus il est expliqué que le THC contenu dans le produit ne doit pas être séparable facilement du reste de la préparation. Cette notion de séparation est un peu ambigus et peut laisser planer un doute sur la légalité.

En Angleterre il est tout à fait possible de faire pousser du chanvre industriel produisant un taux de THC inférieur à 0.2% en obtenant les autorisations de l’administration.

Au niveau de la vente de produit à base de CBD comme l’huile par exemple il est interdit de faire la promotion de propriétés médicinales, ils doivent donc être vendus comme des compléments alimentaires.

Pour ventre un produit au CBD comme un médicament il faut l’approbation de la Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA). Pour le moment aucun médicament au CBD n’a encore été approuvé.

La Suisse est plus ouverte sur le cannabidiol

La Suisse a une politique moins drastique que le reste des pays de l’union Européenne. En effet la Suisse est l’un des plus grand producteur de chanvre et de cannabis pour la production de CBD car il est plus simple d’un point de vue réglementaire de produire du chanvre sur ce territoire.

En effet les plan de cannabis peuvent aller jusqu’à un taux de 1% de THC, ce qui permet de faire pousser des variétés très riches en CBD (+ 20%) avec un taux de THC avoisinant le 0.8%. En Europe il n’y a que le chanvre qui reste en dessous de 0.2% de THC avec un taux de CBD lui aussi faible (~ 3%) , il faut faire pousser de grande quantité de chanvre pour espérer produire de petites quantités de cristaux de CBD).

Le cannabis récréatif avec un taux de THC supérieur à 1% est qu’en à lui interdit. Au niveau des fleurs de CBD la loi ne prévoit aucune subtilité, il est donc autorisé d’utiliser les fleurs et toute la plante pour l’extraction de CBD. Il est même possible de commercialiser les fleurs séchées.

Partagez cet article :